Accrochage de vitraux avec rétro-éclairage LED

Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED

Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED
Vincent a voulu accrocher 3 vitraux art déco fragiles et les mettre en valeur à l’aide de rétroéclairage par LED

Vincent : “J’ai 3 vitraux art déco qui sont fragiles. J’ai voulu les accrocher au mur en toute sécurité et les mettre en valeur avec un système de rétroéclairage par lampes LED, qui ont une longue durée de vie et une faible consommation.

J’ai d’abord dû choisir un système de fixation me permettant de cacher les points de LED. Après réflexion, j’ai opté pour 3 cadres ‘type américain’. J’ai utilisé ces cadres à l’envers (par rapport à leur utilisation habituelle) afin d’avoir un vide entre les vitraux sur plexiglass et le mur. Cela m’a permis de cacher les points des LEDs et de donner une impression de lumière diffuse.

Sur plaqueplastique.fr, j’ai acheté 3 plaques de plexiglass opaques blanches d’épaisseur 3 mm, aux bonnes dimensions. J’ai disposé celles-ci juste derrière les vitraux, afin de diffuser la lumière des LEDs derrière.

J’ai ensuite acheté 3 bandes de LEDs collables de 3m (chacune) que j’ai collées derrière les plaques de plexiglass avec les LEDs orientés vers le mur. Après cela j’ai procédé à la fixation des cadres sur le mur en placo avec chevilles type Molly + boulons allongés (permettant de traverser toute l’épaisseur du cadre de 3,5 cm).

Vous pouvez voir le résultat sur les photos !”

Matériaux utilisés

  • 3 cadres blancs (type américaines, sur-mesure (internet-budget 200 €)
  • Pattes de fixation pour fixer en sandwich le plexi et le vitrail dans chaque cadre
  • 3 systèmes de bandes LEDs collables de 3 m avec télécommande et pilotage bluetooth (9,90€ chaque !)

Conseils de Vincent pour les autres bricoleurs

“Le plexiglass blanc opaque est la solution parfaite pour diffuser la lumière sans voir les points des LEDs derrière un vitrail qui est lui-même transparent.

Les cadres utilisés étaient la bonne solution pour poser les vitraux un peu écartés du mur, afin de laisser la place pour les LEDs. En même temps, cet écart ne devait pas être trop important, afin de garder l’impression de « fenêtre ». De plus, le cadre s’est avéré simple et solide à accrocher les vitraux qui pèsent déjà 9 kg chacun. La caisse américaine utilisée à l’envers a été “la” bonne idée !”